Interview avec les « Candida grrls » Agnese et Kry, vidéo-activistes di Elena Lanzoni per ADA, 2004 PDF Stampa E-mail

Interview avec les « Candida grrls » Agnese et Kry, vidéo-activistes

Dans les couloirs des Digitales, ADA a rencontré les filles de « Candida TV » qui nous ont expliqué comment elles utilisent l’informatique et le montage vidéo pour raconter en image.


Agnese

Agnese et Kry habitent et travaillent à Rome, et font partie du groupe « CandidaTV ». Agnese travaille également pour « New Global Vision » et Kry avec le groupe « les techniciennes ». Pendant les journées de rencontre Digitales les Candida grrls ont enseigné les techniques de tournage et montage vidéo.

 

 

Vous donnez souvent des cours de vidéo ?
Agnese et Kry : Nous le faisons souvent, avec les enfants, les ados des écoles secondaires… et même à l’unif. Nous donnons des cours un peu partout et nous en donnons beaucoup…

Agnese : Oui, et nous le faisons aussi à l’occasion des « hackmeetings », où tous ceux et celles qui ont envie de développer une utilisation libre et indépendante des nouvelles technologies se rencontrent et échangent leurs connaissances…


Kry

Quand avez-vous touché à une souris pour la première fois ?
Agnese : La souris en main, hm… en 1995, quand j’avais 25 ans, avant je n’utilisais que le clavier et auparavant le joystick :). J’ai commencé dans les cafés et avec les jeux "Arcade" à 7 ans et à la maison avec le jeu "Coleco Vision". À l’école, personne ne nous a rien appris sur les ordinateurs, ils n’existaient même pas.
Kry : Moi, j’avais 10 ans quand ma maman m’a acheté un Commodore 64. J’avais vu cet ordinateur chez une copine, et une fois rentrée à la maison, j’ai commencé à harceler ma mère pour qu’elle m’en offre un. Par après, et pendant des années, je n’ai plus touché un ordinateur : à l’école, il n’y avait pas de cours d’informatique. J’ai recommencé en 1994 et je n’ai pas arrêté depuis...

Comment votre passion pour l’informatique est-elle née ?
Agnese : Ma passion pour l’informatique a explosé en 1995, quand j’ai découvert les BBS (Bulletin Board System) et la télémathique. C’est à partir de là que mon parcours a commencé pour aboutir au travail avec les images en mouvement et la tv.
Kry : La curiosité pour la technologie a marqué toute mon adolescence : l’idée de démonter, ouvrir, regarder à l’intérieur des machines m’a toujours fascinée. De là mon intérêt pour les ordinateurs, les caméras, la technique en général. Evidemment, le fait de concilier la technologie et la vidéo avec la possibilité de témoigner sur la réalité et donc de la changer a donné un sens à cette passion.

Etes-vous des spécialistes en montage vidéo ? Qu’utilisez vous comme logiciel ? Existe-t-il des logiciels libres pour le montage ?
Agnese : Moi, j’utilise "Adobe Première" et "Final Cut"…
Kry : Oui, « Adobe Première » pour pc et " final cut " pour mac. Il y a des « hackers » qui travaillent actuellement au développement d’un logiciel libre de montage vidéo, il y a des expériences et des versions beta sur « cindarella »…

Quel rapport quotidien avez-vous avec l’informatique ?
Agnese : J’utilise beaucoup le mail, le chat pour coordonner le travail avec des personnes qui travaillent dans le reste du monde, nous faisons des téléconférences textuelles, et j’utilise le chat pour des « performances en réseaux » avec le groupe de « id_runners » . Je travaille, entre autres, dans le net-art, un mouvement artistique en réseau. Et finalement j’utilise encore le browser« Mozilla » et « ftp » pour l’upload de documentations sur Internet…
Kry :Je passe en moyenne 5 heures par jours devant l’ordinateur, que ce soit pour le montage vidéo ou pour le travail en réseau  : gestion de sites web, chat, mail, information indépendante…

Qu’est-ce qui vous vient à l’esprit quand vous entendez le mot ’informatique’  ?
Agnese : Une séquence de 0 et de 1
Kry : Voilà une question qui n’est pas simple du tout ! Je pense à une (in)formation dynamique, à la capacité de s’échanger des infos et des données de façon rapide et biunivoque. Cela fait que l’on a un échange d’infos mais aussi une formation réciproque. Apprendre en s’échangeant des infos. Le type d’infos que l’on échange, quelles soient techniques ou pas est une chose très importante, bien sûr, ; mais la chose plus importante est l’échange en lui-même. Je te donne une chose et tu m’en donnes une…

Quel rapport avez-vous avec le cinéma ?
Agnese : Moi, je n’ai jamais fait d’études de cinéma, je n’en ai pas une connaissance approfondie, je suis plutôt intéressée par la recherche du cinéma indépendant, et par la recherche et diffusion de productions d’images méconnues et intéressantes. Un film que j’ai vu récemment est « la jetée » de Chris Marker, un très beau film de science-fiction de 1962 en noir et blanc, tourné complètement en plans fixes et voix off.
Kry : Je n’ai jamais fait d’études dans ce secteur. Cependant je travaille avec une société composée par ¾ de femmes qui s’appèle « les techniciennes » et qui, ces trois dernières années, a organisé un festival de cinéma indépendant. En pratique, je vis entre vidéo et cinéma. Je vais au moins une fois par semaine au cinéma… Je suis envahie par les images. Le dernier film que j’ai vu est « Coffee and cigarettes » par Jim Jarmush qui m’a pas mal plu. Jarmush est l’un de mes préférés.

[http://www.ada-online.be]